Voyage au Maroc en 1803

Voyage au Maroc en 1803❆ [KINDLE] ✿ Voyage au Maroc en 1803 By Domingo Badia Y Leblich ➟ – Bluevapours.co.uk Ali Bey Al Abbassi se nomme en r alit Domingo Badia y Leblich Il est n en Madrid o il a appris l arabe Un voyage scientifique en Afrique lui ayant t refus par l Acad mie espagnole, il entreprend seul Ali Bey Al Abbassi se nomme en r Maroc en Kindle × alit Domingo Badia y Leblich Il est n enMadrid o il a appris l arabe Un voyage scientifique en Afrique lui ayant t refus par l Acad mie Voyage au Kindle - espagnole, il entreprend seul le voyage Il d barque Tanger en juin , d guis en Arabe, se pr tendant musulman, et d crit minutieusement ce qu il voit Il est le premier Europ en rapporter une au Maroc en Epub Ý description du Maroc de cette poque avant Caill et De Foucauld Les informations qu il consigne tendent visiblement pr parer l occupation espagnole de Tanger Chass par le sultan qui le consid re juste titre comme un espion, il doit rentrer en Espagne eno il est nomm pr fet de S govieAli Bey dresse un tableau pr cis et vivant de la civilisation du sultanat marocain au d but du XIX si cle Ses observations sont aujourd hui pr cieuses au moment o le nord du Maroc, en pleine expansion conomique, doit se poser la question de la r forme sociale, politique et religieuse qui doit l accompagner et la rendre durable Le r cit du voyage d Ali Bey au Maroc n a pas t r dit depuis sa parution originale en.

Ali Bey al Abbasi , was the false Maroc en Kindle × name pseudonym that Domingo Badia y Leblich Barcelona Syria , a spaniard explorer and spy in the early th century, used for several years in his Voyage au Kindle - travels to North Africa and the Middle East Notably, he witnessed the Saudi conquest of Mecca in After receiving a liberal education, Bad a devoted particular attention to the Arabic language, which he studied in Valencia and au Maroc en Epub Ý London, and made a special study of the manners and customs of Arabian lands Under the name of Ali Bey al Abbasi, pretending to be a descendant of the Abbasid Caliphs of the West, and in Muslim dress, he spent two years in Morocco on terms of high favor with the emperor He then went to Mecca, at that time in the possession of the Wahabites, ostensibly to perform the hajj On his way there, he stopped in Tripoli, Cyprus, and Egypt On his way back, he stopped in Jerusalem and prominent places in Syria, and reached Constantinople in the autumn of .

Voyage au Maroc en 1803 PDF Ð au Maroc en  Epub
    Voyage au Maroc en 1803 PDF Ð au Maroc en Epub espion, il doit rentrer en Espagne eno il est nomm pr fet de S govieAli Bey dresse un tableau pr cis et vivant de la civilisation du sultanat marocain au d but du XIX si cle Ses observations sont aujourd hui pr cieuses au moment o le nord du Maroc, en pleine expansion conomique, doit se poser la question de la r forme sociale, politique et religieuse qui doit l accompagner et la rendre durable Le r cit du voyage d Ali Bey au Maroc n a pas t r dit depuis sa parution originale en."/>
  • Paperback
  • 185 pages
  • Voyage au Maroc en 1803
  • Domingo Badia Y Leblich
  • French
  • 22 March 2018

10 thoughts on “Voyage au Maroc en 1803

  1. Yann says:

    Le voyage au Maroc d Ali Bey Al Abbassi est la relation d un espagnol, Domingo Badia y Leblich, n vers la fin du XVIII si cle, et qui a entrepris en 1803 d explorer le royaume du Maroc en devenant islamite, afin de pourvoir tre admis partout, puis se fait passer pour un levantin rudit ayant voyag par l Europe, faisant escale en Afrique du Nord avant de regagner sa nation Il a si bien r ussi sa mystification que le Sultan lui m me, merveill par ses connaissances astronomiques, va recherch Le voyage au Maroc d Ali Bey Al Abbassi est la relation d un espagnol, Domingo Badia y Leblich, n vers la fin du XVIII si cle, et qui a entrepris en 1803 d explorer le royaume du Maroc en devenant islamite, afin de pourvoir tre admis partout, puis se fait passer pour un levantin rudit ayant voyag par l Europe, faisant escale en Afrique du Nord avant de regagner sa nation Il a si bien r ussi sa mystification que le Sultan lui m me, merveill par ses connaissances astronomiques, va rechercher activement sa compagnie en lui prodiguant moult marques d int r t et d amiti Lorsque j ai commenc la lecture, j ai eu du mal avaler le regard extr mement europ ocentrique de Domingo tout lui parait affreux, arri r , sale, laid, inf rieur ce qui existe en Europe la m me poque, et la lecture de son continuel m pris sarcastique inqui te et glace d abord le c ur Mais heureusement, le ton change peu peu, mesure qu on avance dans le r cit, qu il a des relations avec les grands, et il finit m me par conc der des louanges sur certains points Celles ci paraissent d autant plus clatantes qu il s est montr particuli rement n gatif au d but du r cit.Domingo d crit les m urs dans les villes, et la vie de tous les jours cuisine, loisirs, promenades, conversations, commerce A cette poque, le commerce anglais a remplac l usage du caf par celui du th Domingo est particuli rement choqu par la mani re peu am ne avec laquelle les juifs sont trait s, qui bien que tol r s, sont r guli rement victimes d avanies et de violences J ai t intrigu par la description d un jeu amusant, qui oppose deux quipes, dans lequel il faut deviner o se trouve une pi ce cach e sous une tasse parmi un grand nombre une des quipes le sachant, le sel de l exercice consiste lire dans la physionomie de ces derniers si l on se dirige ou non vers celle qui faut viter Sa r putation grandit, et il ne tarde pas tre connu par le Sultan, qui le cherche activement, et le comble d honn tet s Ce souverain lui apprend lire, se pr occupe de la taille de sa moustache, lui fait parvenir du pain Passionn de science, ce dernier ne se lasse pas d examiner le ciel en sa compagnie, et de s tonner des exp riences avec l lectricit qu il se fait expliquer ensuite en d tail Cela m a rappel les voyage que le baron de Tott avait fait quelques ann es auparavant chez les Tartares, et o il s tait attir autant de c l brit que d importunit s en produisant le m me genre d exp riences M moires du baron de Tott sur les Turcs et les Tartares 1785 Quoiqu il en soit, ces d monstrations d amiti ne laissent pas d tonner Domingo qui se montre partir de ce moment moins rev che Loin de rester oisif, Dominguo multiplie les voyages, sillonnant le pays de villes en villes, passant par les campagnes, les montagnes Il aper oit m me depuis le cap Spartel les vaisseaux de lignes de l amiral Nelson, lequels s appr taient infliger une s v re d faite aux flottes fran aises et espagnoles Trafalgar view spoiler hide spoiler Rien n chappe son industrieux examen, plantes, min raux, relev s astronomiques, contenu des biblioth ques, fortifications, vocabulaire de dialectes locaux Mais il doit composer devant les gens de sa suite pour ne pas veiller l attention, et avoue feindre ne moissonner que nonchalamment, sans presse, comme par hasard, pour tromper l ennui Tout un chapitre d crit de mani re g n rale la religion musulmane sunnite qu il a embrass , ses diff rentes sectes, leurs diff rences, les rites, calendriers et f tes S il respecte la religion, il n h site pas gratigner la superstition qui prosp re, ici comme ailleurs, sur l ignorance et la pusillanimit La description des saints qu il a rencontr n en laisse pas une impression des plus positive il fait m me avouer l un d eux son imposture Il faut dire que ces hommes profitent de leur bonne fame pour en vivre comme d un tat qu ils transmettent m me leurs descendants et membres de leur famille Domingo se r jouit par contre du fait qu il n y ait pas de moines comme au Levant Il est impossible de ne pas faire le parall le avec Volney, et son voyage effectu quelques ann es avant en gypte et au Levant Voyage en Syrie et en gypte Consid rations sur la guerre des Turcs Chez les deux auteurs, tous deux un peu espion, d esprit Voltairien, le m me regard sans fard ni am nit , la m me rudition exigeante qui rejette l autorit des auteurs anciens dont le t moignage est d menti par les faits, le m me caract re tremp , la m me soif de connaissance et de voyage Domingo finira d ailleurs par rejoindre la France, le camp qu il choisira lorsque Napol on se rendra ma tre de la p ninsule, et qu il aura faire face une gu rilla appelant au retour du roi A la chute de l empire, il doit partir, tant identifi comme Afrancesado.Au final, j ai plut t appr ci cette lecture, qui donne un regard d il y a deux cent ans sur la partie la plus occidentale du monde musulman Il a semble t il continu ses voyages plus loin, j en lirais bien les relations

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *