Quartiers disparus

Quartiers disparus❰PDF / Epub❯ ☉ Quartiers disparus Author Catherine Charlebois – Bluevapours.co.uk Au cours des années 1950 et 1960 Montréal est une ville ui bouge très vite Y souffle un fort vent de modernisation alimenté par le discours de la Révolution tranuille et par l'atmosphère enfiév Au cours des années et Montréal est une ville ui bouge très vite Y souffle un fort vent de modernisation alimenté par le discours de la Révolution tranuille et par l'atmosphère enfiévrée d'Expo Cette poussée de modernisation amène les urbanistes et les dirigeants politiues le maire Jean Drapeau en tête à repenser l'aménagement de la ville en n'hésitant pas à faire table rase du passé Ceci entraîne une puissante vague de démolition de logements anciens souvent justifiée par la néces sité d'éliminer les taudis considérés comme insalubresDans cet ouvrage composé de témoignages élouents et de photos d'archives extraordinaires provenant des Archives de Montréal pour la plupart inédites le lecteur pourra replonger dans la vie de trois uartiers disparus le Red Light le Faubourg à m'lasse et Goose Village Né de la suite de l'exposition du même nom et conçu par le Centre d'histoire de Montréal en collaboration avec le Laboratoire d'histoire et de patrimoine de Montréal de l'UÀM et les Archives de la Ville de Montréal uartiers disparus se veut une mise en contexte photographiue de ce pan important de l'histoire de la métropole uébécoise.

.

Paperback  ï Quartiers disparus PDF/EPUB ✓
  • Paperback
  • 312 pages
  • Quartiers disparus
  • Catherine Charlebois
  • French
  • 26 July 2014
  • 9782924155868

14 thoughts on “Quartiers disparus

  1. Sebastien says:

    Ce livre était un vrai wake up call dans le genre u'on vit la vie uotidienne sans trop souvent penser de nos environs À NDG c'est NDG Ville Marie c'est Ville Marie le Plateau ca reste le Plateau Mais il y avait des uartiers à Montréal ui n'existent plus Au début uand j'ai commencé ce livre c'était par simple curiosité Ah je me suis dit Goose Village et Red Light et le Faubourg à m'lasse étaient des p'tits coins montréalais peut être un uartier était plutôt richy bitch anglophone un autre ui était sale et l'autre encore plus sale pas plus ue ca Autrement dit je m'en foutais un peu Mais en lisant un petit peu plus j'ai eu beaucoup d'empathie envers ces pauvres gens ui vivaient dans des uartiers ui n'existent plus Et peu importe le uartier c'était étonnant d'apprendre u'un uartier pouvait cesser d'exister simplement parce ue le gouvernement avait le désire de construire un stationnement pour l'édifice du Radio Canada Ces gens n'avaient pas d'autre choix et c'est vraiment dommage ce u'y est arrivé à eux dans le nom du progrèsC'est un livre intéressant surtout pour les montréalais Ca te donne un autre sens de Montréal comme ville et comme peuple

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *